VEBC : Table ronde créative pour le lancement d’Eccone

VBC_COULEUR_smalllundi 7 octobre, la Cantine de Toulouse

En partenariat avec Toulouse Métropole, événement organisé dans la cadre du Festival Novela, inscrit dans la programmation des événements de Villes en biens communs.

Une soirée comme une valse en 3 temps :
• 4 tables rondes durant lesquelles 4 acteurs toulousains viennent à tour de rôle nous présenter leur entreprise (pour chaque table entre 12 et 15 participants)
• un buffet pour prendre le temps de se découvrir de façon conviviale (bilan : je tisse ma toile IRL)
• des tables rondes créatives. « Ce format s’inspire et mixe des méthodes de facilitation en intelligence collective favorisant la coopération, la créativité, la participation et l’interconnaissance entre les participants. » [source]

Objectif affiché de la soirée : « nous allons ensemble faire émerger des actions voire des projets prioritaires pour progressivement mettre en place un dispositif participatif facilitant la production locale de biens communs numériques (logiciels et applications libres, matériels libres, tutoriels, etc…) ouverts et bénéfiques à tous (usagers, professionnels, développeurs, utilisateurs, concepteurs, designers…) »

eccone1
TABLE RONDE : ce qui se fait déjà . Toulouse un vivier pour les biens communs

Benjamin Böhle Roitelet, fondateur d’Ekito, une société toulousaine d’expertise des technologies avancées, basée sur un ensemble de principes équitables et participatifs
• actions
• mode de gouvernance
• par ex redistribution des bénéfices (divisé entre tous les partenaires quelque soit le boulot fournis)
• le partage crée un modèle économique. Donner pour recevoir.
• des modèles périphériques se crées autour du don de la participation.

Pouhiou, écrivain, auteur de NoeNaute.fr, où sur lequel on retrouve « un cycle de huit romans feuilletons libres (domaine public volontaire) et gratuits ». Ses romans sont édités par le projet Framabook de l’association Framasoft. Ses romans sont publiés sous licence CC
Pourquoi ? « mon processus créatif vient de tout mon domaine public » nous a t-il expliqué. « Pourquoi s’approprier quelque chose qui m’a nourri ? Le roman c’est le lecteur qui le nourrit ». Pouhiou a fait le choix de la solidarité nationale (chômage, …) pour avoir le temps d’écrire. « Mes œuvres sont libres par essence même ».
90% des auteurs ne vivent pas des droits d’auteur. Pour rendre la création possible, il y a pour lui trois conditions : la contribution créative (portée entre autre par la Quadrature du net), le crowdfunding et le revenu minimum de base… une question de choix politique donc.

Caroline Becker, membre de l’association Wikimedia Francede wikimedia, est venue nous parler de Wikipédia.
Elle présente Wikipédia comme biens communs. Le principal frein à la participation est pour elle le côté ergonomique. Financé par les dons (30 euros en moyenne) : plus d’argent récolté que de besoin.
Période d’appel au don limité donc. Défendre la marque : dans le but de protéger les donateurs (quelques cas d’arnaques). Des projets permettent d’inciter à participer, ils sont gérés au niveau local : concours sur les monuments par exemple

Laurent Guerby est un citoyen toulousain impliqué dans plusieurs associations :
• Tetaneutral.net qui fait de l’hébergement et de l’accès internet associatif sur la région toulousaine
• l’association Toulibre pour la promotion des logiciels libres à Toulouse et la Free Software Foundation France au niveau national,
• l’association Tetalab qui fait du matériel libre, des micro-contrôleurs et de l’impression 3D Regard citoyen open data
Son objectif est de promouvoir l’usage de l’outil numérique pour des association humaines, dans la société.
Pour lui, l’outil numérique permet d’éclairer des choix (les citoyens qui votent…). L’outil numérique peut servir à désamorcer les conflits

eccone2
TABLE RONDE CRÉATIVE : ce qu’on pourrait faire

Ce concept est très inintéressant au niveau méthodologique car il rend chaque participant acteur.
3 tables rondes sont organisées avec quelques objectifs présentés par un « facilitateur » :
• chacun exprime ses besoins, motivation, ressources. Pourquoi on est là ? Qu’est ce qui nous remue dans nos actions ?
• chacun exprime ses idées, des actions : mobiliser les compétences identifiées
• chaque table : arriver à un consensus pour formuler des actions prioritaires

Des règles : intervention courtes, faire confiance à la table, on ne juge pas ce qui va ressortir collectivement.
En terme de production : on écrit au centre de la table les points à retenir de chaque intervention. Chacun s’exprime en 2-3 minutes puis place aux questions des autres participants. On se rend compte ainsi de la richesse et de la force du « collectif », chacun ayant des ressources à partager.

A titre d’exemple résultat du premier temps de cette table ronde créative :

Laurent

Promotion de la transparence dans les organisations humaines
Ressources : temps, prendre le temps. Actions : pousser les gens à faire une demande d’ouverture de données auprès des instances

Laurent (Eccone)

Créer des liens entre différents types d’acteurs et qui se repèrent mieux. Motivation c’est de voir une genre d’harmonie qui se crée
Numérique comme un levier pour cette harmonie. Décloisonner. Compétences : animation, facilitation des groupes, apport de méthode. Technique : développeur web (partie opérationnelle)

Nicolas (sol et tic)

Intérêt pr les sujets de biens communs. Promouvoir le travail entre chacun. Développeur web. Avec une autre méthode de travail on peut faire mieux. Porter des projets pour faire évoluer la communauté. Biens communs de la musique à développer

Mickael

Preneur de son et réalisateur dans une association les zooms verts
Documentaires et films de promotion de l’économie solidaire (en licences libres). Attiré par la dynamique du libre et de l’ecomie contributive : modèle pérenne humainement. Souhait : rapprochement entre audiovisuel et le monde du libre. Recherche de l’autonomie. Ressources, compétences : se mettre au service des autres structures de Toulouse. Créer des videos sur le thème du biens communs

Frédéric

Curiosité. Compétence en tant qu’imprimeur. Le numérique relie les gens et peut améliorer la vie.

Stéphan

Développeur du web. Les communs comme support pour l’art et la culture.

Lilian

Intéret pour le collaboratif. Etude de wikipedia. Formateur au travail collaboratif. Evénements participatifs. Co-créer

2e temps de cette table ronde :
Comment faire pour créer des liens entre toutes ces pistes ? Il s’agit de faire immerger des pistes d’actions et de cohésion concrètes.
• du bon usage de wikipedia dans les classes : diffuser via une vidéo
• potentiel sur les biens communs numériques sur le 3e âge. Internet comme lien social
• pas d’outils libres aussi performant pour le travail collaboratif
• un outil d’édition de doc libre en ligne hébergé localement à la façon Google doc.
• Créer du lien entre les initiatives locales
• mise en réseau des acteurs
• événements et formats de rencontres particuliers
• plateforme collaborative

3e temps : faire des propositions d’actions prioritaires
• Prolonger les rencontres sur les biens communs pour renforcer les liens humains et créer une communauté autour du biens communs.
• Faire contribuer les personnes âgées. Force potentielle pour la production de biens communs de la connaissance
• Sensibiliser les personnes en perte d’autonomie à la participation à l’enrichissement des biens communs numériques
• Libérer « google doc »
• Recenser les acteurs et les projets biens communs niveau régional sur une plateforme collaborative.

Enfin, un temps collectif avec la construction d’une carte mentale collective qui rassemble les tables rondes créatives. Des points communs.
La soirée, ne se termine pas ainsi, chacun est invité à bousculer les groupes et à se réunir à nouveau en « communauté » de besoin, d’envie…

En résumé, la communauté a été au cœur de cette soirée de lancement. J’en retiens un fort besoin de créer du lien…ce qui semble être la première étape pour la création et le développement de biens communs numériques.

CR : Hélène

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

2 réflexions au sujet de « VEBC : Table ronde créative pour le lancement d’Eccone »

  1. Ping : Le Master Infocom participe à Villes en biens communs | Master Recherche Infocom de Paris Ouest

  2. Ping : Le début d’Eccone et de nombreux projets ! | Combustible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *