La liberté de lire en ligne sans être tracé fait-elle partie du bien commun ?

Le livre est intimement lié à la liberté, car il garantit à l’individu la confidentialité de sa lecture et l’ouverture d’un espace mental au sein laquelle il peut renforcer son autonomie et explorer les chemins de son émancipation.

Avec le passage aux médias numériques, Eben Moglen prévient que cette dimension protectrice est en train de s’effriter : Conférence d’Eben Moglen à Re:Publica, mai 2012, Berlin.

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

Une réflexion au sujet de « La liberté de lire en ligne sans être tracé fait-elle partie du bien commun ? »

  1. Ping : La liberté de lire en ligne sans ê...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *