Les biens communs : un outil politique pour repenser notre rapport à la technologie

Un article d’Hubert Guillaud qui synthétise l’intervention de Valérie Peugeot aux derniers Entretiens du nouveau monde industriel.

“Comment rééquilibrer cette recentralisation que proposent les Big Data ?”, interroge Valérie Peugeot. “Le web est un espace contributif et distribué qui nous fascine, mais qui masque les couches d’infrastructures construites elles sur des logiques de contrôle et de centralisation”. Pour trouver les conditions d’un rééquilibrage, estime Valérie Peugeot, il nous faut repenser la donnée comme un bien commun. Un bien commun et pas un bien public, précise-t-elle. “Pour rééquilibrer les choses, nous avons besoin de nouvelles perspectives théoriques et pratiques, de nouvelles règles de gouvernement, de changer les régimes de propriété”. Cela signifie qu’il nous faut penser des infrastructures moins concentrées, à l’image des systèmes d’informatique en nuage personnels, et surtout penser la donnée comme une ressource que l’on peut mettre en commun.

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *